top of page

Sexo: Ceci est mon sang...


Parlons d'un sujet gênant, le sang des règles. Ce sang sale qui s'écoulerait tous les mois pour que l'utérus se renouvelle.

Pour beaucoup de personnes, c'est un sujet tabou car les règles sont gênantes. Tant et si bien que la femme peut se gratifier de pouvoir faire comme si elle n'en avait pas, vivent Nana, Always et toute la bande.


J'aimerais aborder plusieurs aspects tabous des menstruations, même si ça pourrait te choquer.


Premièrement, le fait que ce soit du sang sale. Le sang des menstruations n'est pas un sang resté stagner dans un coin et qui serait devenu comme une vieille eau à jeter. Le sang de la femme circule à travers tout son corps comme n'importe quel être vivant. Lorsque le sang ne circule pas quelque part, il forme des caillots, ou s'appauvrit en oxygène et prend une teinte bleue, or nous ne sommes pas dans ce cas. Ce qui signifie que le sang qui s'écoule lors des menstruations est d'abord passé par les pieds, par les seins, par les lèvres, peu importe c'est du sang qui circule. C'est la détérioration des vaisseaux à cet endroit, à ces moments qui fait que ce sang s'échappe. Donc ce sang n'est pas plus sale en sortant du vagin que s'il était sorti d'une égratignure à l'index.

Alors tu me diras qu'il est quand même question de détérioration de tissus qui se renouvelle, ce à quoi je te répondrai qu'en fait tout ton corps se renouvelle en permanence. D'ailleurs nous faisons régulièrement des gommages pour éliminer les peaux mortes et entre ces gommages on se fait tout plein de papouilles sans aucune difficulté.

J'en suis arrivée à me dire que finalement, c'est parce que le sexe de la femme est sensé être sale que ce qui en sort pourrait être sale.


Mais le sang, c'est intime, c'est une substance produite par le corps, au fond, tout ça, tout ça. C'est marrant, parce qu'il se trouve que la salive est un liquide produit intimement par le corps. Et pourtant on est capable de se faire de gros échanges de salive à deux ou même à plusieurs... La transpiration est une substance sortie du corps et pourtant on se baigne dedans durant nos échanges amoureux.

Et puis le sperme, on en parle de ce perme? Sécrétion si intime, substance vitale, sacrée. On en parle de toutes ces fois où un homme laisse, dépose même, du sperme sur une femme ou dans une femme. Sur son visage, dans sa bouche, sur ses fesses, dans son sexe. Oui,

cette substance intime, il peut la lâcher fièrement et légitimement où bon lui semble. Il arrive même que cette substance soit avalée telle un nectar divin sorti de son corps. Et puis franchement, entre nous, il faut le gérer ce sperme dans le vagin. On en parle jamais, mais cette cuillère gentiment déposée au fond su vagin, elle doit ressortir. Et là il est question de mettre un vêtement, une serviette, du papier, pour recueillir cette substance qui n'est pas de nous et qui va prendre tout son temps pour s'écouler du vagin. On pourrait presque porter une protection hygiénique après un rapport. A ce moment, ce n'est pas sale, on est d'accord.


Et puis comment parler de ce sang sale à éviter à tout prix, quand autant d'hommes sont fanatiques de la sodomisation avec tous les dangers que cela implique. Moi même je n'y avais jamais pensé pendant tellement d'années de naïveté. Mais quand un homme sodomise sa partenaire il est conscient de la possibilité de ressortir avec des excréments, et pourtant... Alors ça peut être une partenaire qui se fait des lavements quand c'est prévu. Mais ça peut être aussi des sodomisations imprévues, avec une partenaire habituelle ou une autre dont il n'a aucune idée de l'hygiène ni de quand date son dernier popo. Et pourtant...


Est-ce que cela voudrait dire que le sang qui s'écoule du sexe d'une femme serait plus sale que le caca que l'on trouve dans son anus? J'avais envie de l'exprimer ainsi...

D'ailleurs les excréments semblent être tellement banals pour le coup que les hommes de nos contrées chaudes peuvent facilement parler d'un beau "trou caca" en parlant du joli fessier d'une dame; alors qu'ils pourraient craindre de câliner une femme indisposée.


Je n'ai pas peur du sperme de l'homme que j'aime, au moment où je l'aime. Et je me sens bien à l'idée d'avoir en moi ce précieux liquide sorti du profond de son être. Alors comme envisager qu'il puisse avoir des appréhensions face à ce qui pourrait sortir du plus profond de mon être.


Mais pour être honnête, le sang des menstruations, en raison de son dernier lieu de passage, a tout de même une particularité: Il est très riche en cellule souche. Le sang des menstruations contient plus de cellules souches que le cordon ombilical qui était considéré comme le plus riche. Les cellules souches sont les cellules « mères » à partir desquelles toutes les autres cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes) se développent. Tu imagines?! L'origine de tout! La matière noire de tout ton être!

Donc en fait le sang des règles n'est pas sale, il est sacré. C'est un sang qui contient le code de la vie. "Ceci est mon sang, prenez le en mémoire de moi" Parce que ma mémoire, mon code source y est inscrit. Ce n'est pas pour rien que ce sang est utilisé dans des rituels ou pour nourrir les plantes. Il est richement sacré, sacrément riche.


Alors non, ce n'est pas un sang à prendre à la légère. Que tout homme se garde bien de s'imprégner du sang d'une femme qu'il n'aime pas. On ne s'imprègne pas du sang d'une femme à la légère. Parce que ce sang pénètre l'homme, pour l'infecter comme pour lui partager de la vie. Le sang d'une femme avec qui l'on veut faire sa vie, quand il est accepté en conscience est quelque chose de magique, c'est un pacte de sang. C'est une alliance dans laquelle l'homme accepte d'être marqué génétiquement par la femme, autant que celle-ci accepte d'être marquée génétiquement par son sperme (j'avais indiqué dans un précédent article que le corps des femmes absorbait les noyaux des spermatozoïdes dans cet article).


Finalement, je trouve aussi vexant un homme qui a peur du sang des menstruations, qu'une femme qui a peur du sperme. Il s'agit de choses sacrées dont l'acceptation est la manifestation de ta fusion avec la personne face à toi.


Alors la prochaine fois que tu ressentiras quelque chose de négatif à ce propos, demande toi si ce que tu ressens est légitime ou si tu es simplement victime d'un conditionnement.


J'attends vos remarques en commentaire.

111 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page