• Zéba

Comment réagir face à la peur

Mis à jour : 15 janv. 2019


La peur est une bonne amie qui accompagne la plupart d’entre nous durant toute leur vie.

Émotion instantanée face à un danger perçu elle tout autant subjective qu’une autre émotion. C’est-à-dire qu’elle dépend de conditionnements liés à nos expériences passées.


Généralement, nous avons trois réactions :

Fuir ! Face à un danger physique ou mental, une des réactions est la fuite. Se dérober sans chercher à comprendre. Courir le plus vite possible pour s’éloigner de l’élément potentiellement dangereux.

Être figé. La peur peut paralyser. Faire le mort est une réaction tout à fait naturelle. Et pour beaucoup, elle amène une incapacité à prendre les bonnes décisions, on attend jusqu’à ce ça passe, en espérant que l’issue soit positive.

L’ignorer. Aller à l’encontre, foncer avec détermination. Ou faire simplement comme si de rien n’était, ce qui amène très souvent à des désastres.


En réalité la peur est une amie, mais une amie qui exige d’être écoutée. Elle déteste être ignorée. Comme toute autre émotion elle a une raison d’être et une fonction dans notre vie. Ce serait de la folie de ne pas en tenir compte, c’est le meilleur moyen de la transformer en ennemie !

Maintenant il est primordial de savoir comment la prendre en compte.


Premièrement vous devez l’accueillir, elle n’est pas contre vous, elle est carrément en vous. Inutile d’être sous tension, en colère ou aigrie. Soyez juste à l’écoute. La peur est une magnifique occasion de mieux se connaître car elle est très souvent liée à des idées, des croyances, des expériences qui vous empêchent de vous épanouir. Par rapport à ces choses, votre esprit est persuadé que vous êtes confronté à un danger dont il va falloir vous protéger coûte que coûte, quitte à vous mettre tout simplement en échec. Il va vous faire tomber avant le précipice imaginaire. C’est très important de l’écouter car de deux choses l’une, ou il y a réellement un précipice, ou alors il n’y en a pas, mais vous ne le saurez pas car vous vous étalerez sous le stress bien avant.


La peur est la partie apparente de l’iceberg, vous auriez tort de l’ignorer. Prenez le temps de l’analyser. Vous verrez que vous avez juste certaines choses à réparer.


Ensuite vous pourrez consciemment la dépasser, parce que vous en comprendrez l’origine. Consciemment c’est un peu comme si un voyant de votre auto était allumé. Pareillement, vous pouvez la vendre, ne plus la conduire, ou alors ignorer cette indication.

Moi je vous propose de lever le capot ! Une fois que vous aurez ciblé le problème et que vous l’aurez réparé, il se peut que le voyant soit encore allumé en raison d’un faux contact. Mais vous roulerez tranquille car vous savez que le problème est réglé.


Après ce premier pas, qui sera certainement un succès, vous pourrez vous dire « Hé bien tu vois, ça été, les choses en main, il n’y a pas de crainte à avoir. Maintenant que j’ai le bon procédé on va pouvoir poursuivre ».

A ce moment, votre peur d’une situation X pourra être désamorcée et remplacée par un système de pensée « Je suis tout à fait capable de réussir X ».


Je vous invite donc à faire la paix avec cette amie qui vous veut du bien. Pour être encore plus efficace, vous pouvez me contacter pour un rdv.


#peur #developpementpersonnel #dépasserlapeur #surmontersapeur #vaincresapeur #phobie #surmontersaphobie

15 vues1 commentaire

© 2020 par ZN 

contact: zeba.nokthua@gmail.com

N° ADELI: 9C 93 0127 1

  • Instagram Zéba Nokthua
  • Facebook
  • Zéba dans le Noir