top of page

Pourquoi je ne fête pas Noël?



Noël est souvent considéré comme une période joyeuse, pleine de festivités, de cadeaux et de réunions familiales. Les chrétiens célèbrent la naissance du sauveur et en parallèle la famille.

Je ne fête pas Noël depuis des années pour des raisons claires que je vais te partager ici. J'espère que cela t'aidera dans tes propres réflexions.


Je ne fête pas noël parce que Jésus ne serait pas né en décembre

Cette date est une vaste mascarade. Très concrètement, la localisation décrite des astres lors de cette naissance, n'est absolument pas possible en décembre. Dans l'évangile de Luc il est mentionné que les bergers étaient dans les champs avec leurs troupeaux au moment de la naissance de Jésus. Les hivers en Palestine peuvent être froids, avec des températures nocturnes descendant parfois en dessous de zéro. Il est peu probable que les bergers gardent leurs troupeaux en plein air pendant les mois d'hiver. Les chrétiens accepteraient donc un pur mensonge..


Je ne fête pas Noël car je célèbre des fêtes païennes!

Avant l'adoption du christianisme, de nombreuses cultures célébraient des fêtes païennes (tu sais, les trucs sataniques que les chrétiens condamnent) pendant la période du solstice d'hiver, qui correspond au moment autour du 21 décembre. Dans l'hémisphère nord c'est la nuit la plus longue et donc le jour le plus court. Ces festivités étaient souvent associées à la lumière, au renouveau de la nature et à la célébration du soleil. C'étaient des temps de célébration à travers tous les continents.


Les Romains, par exemple, célébraient les Saturnales en décembre, une fête en l'honneur de Saturne, le dieu de l'agriculture.

En Perse ancienne, la fête de Yalda était célébrée pendant la nuit la plus longue de l'année, marquant le retour imminent du soleil. Elle impliquait des rituels de partage de fruits et de noix, ainsi que des récitations de poésie.

Yule était une fête germanique célébrée pendant la période du solstice d'hiver. Elle était associée au dieu nordique Freyr et impliquait des rituels liés à la lumière et à la chaleur, tels que l'allumage de grandes bûches de bois (le Yule log) et la décoration d'arbres.

Certaines tribus amérindiennes avaient des cérémonies liées au solstice d'hiver, marquant la période la plus sombre de l'année. Ces cérémonies pouvaient inclure des rituels visant à honorer la nature, à célébrer la lumière et à demander des bénédictions pour la nouvelle année à venir.

Les tribus des Grandes Plaines, telles que les Sioux, avaient des cérémonies de régénération pendant l'hiver. Ces cérémonies étaient conçues pour renouveler l'énergie spirituelle et la connexion avec la nature après la saison de chasse et avant le printemps.

Lohri est une fête populaire célébrée dans le nord de l'Inde en janvier, marquant le solstice d'hiver. Elle est associée à la récolte et est célébrée par des feux de joie, des chants et des danses.

Les nations à travers les siècles et le monde, célébraient le solstice!


La date du 25 décembre a été choisie par l'Église au IVe siècle pour coïncider avec les célébrations païennes du solstice d'hiver. Cette décision était stratégique, visant à christianiser les célébrations existantes et à attirer les populations locales dans la nouvelle foi. Cette date a été adoptée pour coïncider avec les célébrations païennes du solstice d'hiver, facilitant ainsi la conversion des païens au christianisme.

En intégrant des éléments de ces célébrations païennes, l'Église chrétienne a cherché à christianiser ces traditions pour faciliter l'acceptation du message chrétien par les populations locales.

La fête de Noël a donc été établie à une date symbolique plutôt qu'en fonction de données historiques précises.


Je ne fête pas Noël parce que je ne suis pas chrétienne.

Et ceci est une de mes plus belles libérations! Je ne suis pas chrétienne parce que je chéris trop la vérité pour adhérer à cet outil politique de manipulation des masses. La naissance du christianisme, la création de la bible et tout ce qui tourne autour n'est que manipulation. Je ne peux donc y adhérer, en toute intelligence. Cela reste mon point de vue.

Je ne peux pas non plus adhérer à une religion ayant mené des croisades démoniaques à travers les pays versant le sang et semant la terreur telle une "bête"...

Une religion qui a condamné des milliers de femmes pour sorcellerie. Une religion qui a permit de justifier l'esclavage et s'est imposée dans d'atroces souffrances à plusieurs de mes aînés. Or j'honore mes ancêtres.

Je ne suis pas non plus européennes, même si j'y ai des origines. Je suis amazonienne et je ne vois aucun intérêt à avoir un sapin chez moi et d'autres symboles qui avaient tout leur sens ailleurs, à une époque. Des significations que les personnes ignorent complètement, se contentant de répéter.


Comment j'ai abandonné la fête de Noël?

Au début, c'était de supers moments avec mes enfants, même si je n'ai jamais cultivé l'idée du père noël (je n'affectionne pas les mensonges).

Ensuite c'est devenu un formidable temps de partage. Tout le monde offrait quelque chose à tout le monde, un jouet, un dessin, c'était plutôt sympathique.

Puis je me suis dit qu'il n'y avait pas d'utilité à absolument faire quelque chose parce que la plupart des gens faisaient quelque chose. On ne fête pas Noël, un point c'est tout.

Certains parents dont la démarche se rapproche un peu de la mienne me disent offrir tout de même un cadeau à leurs enfants. Leur raison: pour que leurs enfants aient eux aussi quelque chose et qu'ils ne se sentent pas pénalisés. Cette raison ne fait pas sens pour moi. Je veux que mes enfants agissent par conviction et non par imitation et le travail commence dans la famille. Je conçois des leaders, pas des suiveurs. Des personnes qui agissent en intelligence et en conscience. Pour moi c'est une question de cohérence. On ne fait pas les choses pour faire, ou parce que les autres font. On fait les choses par conviction personnelle en assumant les conséquences.

Mes enfants ne se sont jamais plaint de ces choix. Nous avons nos moments à nous de célébrations avec de fortes convictions autour.

En décembre, nous célébrons le solstice et nous nous préparons à entrer dans une nouvelle année de manifestations!


En conclusion

Chaque personne va à son rythme et selon ses besoins et convictions du moment. Dans cet article je te partage ce que je sais et ce que j'en ai fait. Chaque foyer est différent et c'est à toi de savoir ce que tu fais et surtout, pourquoi tu le fais.

Je ne peux que t'inviter à t'émanciper et t'élever en entrainant la génération après toi.

J'aimerais beaucoup savoir ce que tu en penses en commentaire. Dis nous comment se passe Noël chez toi!

49 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page