top of page

Le vice du Féminisme


Beaucoup de personnes pensent que c'est récemment que la situation des femmes a changé.

Cette croyance est doublement fausse!

Premièrement parce que l'occident, les peuples occidentalisés et ce que montre l'occident du monde sur les écrans, n'est pas le monde. Donc il serait bien d'arrêter de croire par exemple, que la france, c'est la Terre.

Il y a plein d'endroits et de communautés au sein desquelles les femmes n'ont pas à se battre pour des droits.


Ensuite, il faut arrêter de croire que ce que l'on connait aujourd'hui a toujours été. Comme si après les milliers d'années d'existence, c'est dernièrement là qu'il y aurait eu enfin une libération de la femme? Ce serait bien triste pour elle. La nouveauté de ce monde n'est pas la libération de la femme, non, c'était son humiliation il y a quelques siècles.


Il est important de remettre les choses dans leur contexte.

L'infériorité supposée de la femme n'est pas une généralité historique et sociale. C'est juste un bout de l'histoire de l'humanité dans un petit groupe d'humain. L'infériorité imposée de la femme est juste une stratégie politique et religieuse qui a bien fonctionné.


Bon! Nous pouvons poursuivre!


Le féminisme, c'est dire "Non nous ne sommes pas inférieures aux hommes, nous sommes égales aux l'hommes!"

C'est revendiquer une reconnaissance, revendiquer d'avoir les mêmes droits et de pouvoir faire les mêmes choses.


Dans cette société masculine et patriarcale, l'homme est posé sur un piédestal. Il est la référence, le modèle, le favoris. En quelque part, dire "Les femmes sont égales à l'homme et peuvent faire les mêmes choses" c'est légitimer la supériorité de l'homme! Et oui!

Si je ressens le besoin de faire la même chose que toi, c'est que je te considère comme un modèle, une référence! Et c'est totalement absurde!

Je ne suis pas inférieure à un homme et je ne ressens pas le besoin de faire la même chose qu'un homme pour le prouver!

C'est comme si un champion du monde de boxe se sentait obligé de rivaliser avec un champion du monde de ski pour montrer qu'il n'est pas inférieur, ça sentirait très fort le complexe réel.


Il se passe quoi quand l'homme est ainsi vénéré? Les femmes s'engouffrent dans un nouveau piège avec le même résultat: une certaine faiblesse....

Ca s'exprime par le fait de vouloir gérer les choses comme un homme. Par le fait de vouloir faire comme si on n'avait pas nos règles grâce à cette formidable marque de tampon. Et puis du coup pour la journée des droits de la femme, on met en avant les femmes qui font des "métiers d'homme" (j'espère que tu vois vraiment l'aberration de tout cela). Et puis on veut s'enivrer, pisser, roter, baiser, péter comme un homme. Enfin, comme un grossier cliché de l'homme des cavernes.

Donc être l'égale de l'homme c'est être une copie de l'homme? Bref...


Mais là tu me diras peut-être "Zéba, ton article me déçoit. Le féminisme c'est beaucoup plus que ça, tu n'as rien compris. Nous on veut de la reconnaissance, tu trouves normal qu'un homme touche plus qu'une femme?" Reconnaissance de qui? Ha oui de Monsieur l'Homme.

Ha ces minorités qui ont besoin de reconnaissance, attitude qui confirme et entretient leur statut de minorité...

Madame, si tu considères que ton salaire est dévalué, pourquoi tu ne te barres pas de cette entreprise de merde qui ne valorise pas tes compétences? Pourquoi tu ne crées pas ta propre entreprise? Pourquoi tu ne crées une société extraordinaire avec d'autres lionnes ambitieuses, une société qui va finir par avaler les entreprises qui ne vous ont pas reconnu et créer ainsi le début d'une nouvelle ère!!!! (Bon je me calme et je baisse la musique).

Quand je reprends le Pouvoir dans ma vie, je n'ai pas besoin de chercher une quelconque reconnaissance, on est obligé de me connaître!


Vouloir être comme l'autre, c'est déjà ne pas connaître sa propre valeur et c'est là toute la distinction entre l'opposition et l'émancipation.

Je n'ai pas besoin de sentir que je n'ai pas mes règles pour me sentir forte. J'aime qu'on me foute la paix durant cette période, j'aime me replier sur moi, méditer faire le tri dans ma vie pour revenir encore plus puissante. J'aime m'alimenter différemment pour favoriser le renouvellement de mon sang, éliminer les toxines, les hormones et le reste de colère. Le grand luxe quoi! Les hommes ne peuvent même pas faire ça, pourquoi je voudrais être comme eux, tchip.

J'aime la sensibilité et la réceptivité que favorise mon énergie féminine. J'adore mes spécificités.


Une femme qui ressent le besoin d'être l'égale de l'homme n'a pas encore compris ce qu'elle est. Une femme qui pense devoir se battre contre les hommes est très loin d'être libre. Une femme qui est victime des hommes ne sait vraiment pas qui elle est.


Ce n'est pas aux hommes de t'élever, c'est à toi de t'élever et de rayonner, parce que c'est ta nature tout simplement. Il y en a qui seront mécontents, et donc quoi? Ca t'empêche de respirer? Et puis quoi? Assume de représenter une menace pour l'intérêt de certaines personnes, homme ou femme, ça va avec.


Et d'ailleurs, pour être honnête, les femmes sont très engagées dans la perpétuation des valeurs patriarcales et machistes. Elles se brident toutes seules, se dévalorisent elles-mêmes et se condamnent entre elles. Elles tiennent elles-mêmes les discours misogynes.

Je me rappelle d'ailleurs un viol en Irlande très médiatisé. Le monde et particulièrement les féministes étaient outrés de ce procès et très virulents contre cet homme. Il avait été acquitté parce que la victime portait un "string en dentelle avec un lacet sur le devant", signe de son consentement. Ce que l'histoire disait moins, alors que tout le monde lapidait l'accusé pour cet argument abject, est que l'argument en question avait été brandit par son avocatE...


Même si on parle de la libération de la femme beaucoup ne se sont pas vraiment émancipées et ça donne des discours vraiment bizarres de femmes ambitieuses qui cherchent un homme pour faire d'elles des reines, je ne comprends vraiment pas le délire. Elles restent focus sur une histoire chercher l'homme de sa vie alors que cette idée d'être la "dame de" est complètement patriarcale. Le mariage que nous connaissons est complètement patriarcal, hors de ce contexte, il perd même son sens. Peut-être que tu ne comprends pas, tu considères que le mariage est une formidable preuve d'amour. Je t'invite donc à chercher les termes de ce contrat, puisque ça en est un. C'est un contrat qui préserve les intérêts de l'homme tout en protégeant la femme dans un contexte où elle n'a aucun droit social. Légalement elle sort de l'autorité de son père pour être confiée à son mari qui prendra soin d'elle dans une société dans laquelle elle ne peut même pas signer un document. Sinon il y a les mariages royaux, des alliances d'intérêts entre deux royaumes...

Il n'est nulle part question d'amour, c'est pour ces raisons très concrètes que les mariages tenaient auparavant.

Certaines femmes, malgré une vie de couple agréable et des projets communs soupirent après un mariage parce que dans l'inconscient collectif d'une société patriarcale, une femme avec qui on couche mais qu'on épouse pas est une catin.

Ainsi beaucoup ne parviennent pas à se libérer sexuellement, car elles ont ce script en elle qui dit que si elles couchent avec un homme, il doit s'engager avec elle. Leur corps doit appartenir à un homme qui doit être fier de le posséder exclusivement. Elles ne doivent pas avoir beaucoup de partenaire pour que l'homme de leur vie soit fier d'être avec elles. Les ramifications sont nombreuses et c'est à nous de les débusquer au lieu de chigner pour une égalité. Le plus marrant, c'est que la plupart des femmes à qui je demande pourquoi elles veulent être en couple sont incapables de répondre concrètement. C'est comme un besoin impulsif d'origine inconscient. Jte jure, essaie!


La plupart des femmes ne savent juste pas comment être Femme. Et c'est là tout le problème.

Elles se posent mille questions sur ce qu'elles peuvent s'autoriser ou pas. Ce qu'elles sont capables de faire ou pas. Elles s'enlisent au lieu de s'élever. Elles attendent qu'un homme leur révèle leur destinée.


Je ne suis pas féministe, je suis connectée à l'essence des choses...


Il est temps que toi tu te rappelles qui tu es, que tu restaures tes propres schémas.

Si tu as difficultés à le faire seule, il reste une place pour le programme FEMME en octobre!!!

www.zeba.space/femme

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page