top of page

Le Cercle: ta vie sur les réseaux sociaux

J'ai justement commencé à en parler sur les réseaux dernièrement et je me suis dit qu'il fallait qu'on approfondisse.


Les aspects négatifs des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont souvent mauvaise presse. On les accuse d'occuper beaucoup trop notre temps à travers les écrans.

C'est un lieu de défouloir pour des personnes de mauvaises intentions, les haters, les personnes stupides qui s'affirment comme jamais. C'est un endroit où l'on perd énormément de temps à regarder des choses complètement inutiles. Et même quand elles sont utiles, on voit tellement de choses que l'on ne retient pas grand chose. Et il y circule tellement d'informations diverses, des mensonges, des discours biaisés, difficile de s'en sortir.


Les aspects positifs des réseaux sociaux

Ce sont des espaces qui ont pu être propices à de merveilleuses rencontres. Une opportunité pour des artistes qui ont pu se faire connaître du monde sans passer par les médias capricieux. Un tremplin pour les entrepreneurs. Un formidable canal pour diffuser des informations tellement importantes et des histoires inspirantes.


La vérité sur les réseaux sociaux

Ce ne sont que des applications

Un outil peut être intéressant ou constructif selon la personne qui l'utilise. Un outil est neutre.


C'est une production humaine qui ressemble au système dans lequel nous évoluons.

On ne vit pas comme les réseaux, ou selon internet, les réseaux et internet ne sont que nos reflets. On ne peut créer qu'en fonction de ce que nous sommes. Il n'y a rien d'exceptionnel, il faut juste comprendre.


Ton expérience de vie sur les réseaux sociaux, n'est qu'un reflet de ta vie en général.

Et là c'est un truc de dingue! Je disais en baise comme on vit. Je disais à mes proches, on conduit comme on vit. Et aujourd'hui je te dis que tu es sur les réseaux comme tu es dans ta vie de tous les jours. Et c'est là que tu es sensé analyser ton comportement...


Comment sont tes relations dans la vraie vie finalement?

As-tu l'impression de subir les gens? Qu'il y a trop de "n'importe quoi" autour de toi et que tu dois fuir? As-tu des difficultés à t'affirmer, te positionner dans tes relations? Est-ce que tu attires des personnes ou des situations qui ne te font pas du bien?

Ta réponse est certainement valable pour les réseaux sociaux.


Sur internet comme dans la vraie vie, il y a le meilleur et le pire. Et tout comme dans la vraie, tu attires ce sur quoi ton attention se porte. Les algorithmes sont là pour te proposer du contenu qui t'intéresse. Alors ils considèrent que si tu prends le temps de regarder c'est que ça te plait. L'algorithme n'a aucun jugement valeur, aucune intention, il te fourni ce que tu veux pour que l'application continue d'exister. C'est exactement ainsi que fonctionne l'univers. Plus tu t'arrêtes sur quelque chose, peu importe la raison et plus tu en auras.


En tenant compte de tout cela, je trouve que les réseaux sociaux peuvent être de formidables espaces d'expérimentation.

Je trouve même qu'ils sont comme des commandes dans l'univers. Si tu te complais dans la bêtise, tu vas continuer à en avoir dans tous les aspects de ta vie. Si tu as l'impression de subir, tu vas continuer à subir partout.


Voici comment j'ai appris à gérer les réseaux sociaux

Je gère mon contenu, je gère mon espace. Ton cerveau est nourrit à chaque fois que tu te connectes, alors mets lui à disposition des choses qui vont dans la direction que tu veux. Quand quelque chose ne te convient pas clique sur "ça ne m'intéresse pas" sois actif! Sur Facebook tu peux même mettre les amis en sourdine sans forcément les retirer de ta liste d'amis. Arrête de tolérer ou de t'intéresser à des chose qui ne te servent pas.


Je communique à l'algorithme ce que j'aime comme si c'était un message que je propageais dans l'univers. Sors de la passivité, sois actif pour ton bien-être (et pour en attirer plus). Like, commente, partage. Parce que tu aimes, que tu en veux plus et que tu veux que le monde change! Moi-même à une époque je regardais passivement. Et puis j'ai réalisé qu'il y avait une personne derrière la publication que j'aimais. Cette personne avait pris le temps et l'énergie pour faire ce partage. Alors j'ai commencé à prendre plaisir réagir. J'ai commencé à cultiver des connexion positives. Et puis je me suis rappelée que j'avais des choses à dire et que j'avais envie d'échanger avec d'autres personnes, d'enrichir les sujets intéressants. Alors j'ai commencé à mettre des commentaires.

D'ailleurs j'ai remarqué que les afro étaient plus passifs que les occidentaux sur les réseaux. J'ai remarqué aussi que les gens étaient plus réactifs aux publications sans grand intérêt, alors j'ai choisi mon camps.


J'ai choisis mes connexions. Je fais le tri sur Instagram, tu verras que je n'ai qu'une centaine d'abonnements. Déjà parce que Instagram ne pourra jamais me montrer les publications de 1000 personnes sur le temps que je passe dessus. Et puis surtout, parce que je voir du contenu qui me plaît, qui m'inspire et quelques proches. Je m'abonne à des comptes pour lesquels je pourrais dire "Je veux plus de ça dans ma vie!" Et du coup, c'est un pur plaisir pour moi de voir mon feed ou mes stories. Pour moi c'est une question de cohérence et de fluidité. Peut-être que tu t'abonnes à des comptes pour les soutenir, peut-être que tu pourrais créer une sorte de compte fan juste pour ça.


En conclusion

Vois les réseaux sociaux comme un laboratoire de ta vie. Ne subis pas et décide. Agis pour ce que tu veux, pose tes limites et impulse. Affirme toi et affirme ce que tu veux, passe tes commandes! Profite de tout ce qui peut te faire du bien et rejette le reste. C'est facile et sans grand enjeux, mais ça peut être un exercice intéressant.

26 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Réflexion intéressante sur laquelle il faut s’arrêter, et réfléchir !

Like
bottom of page