• Zéba

J'aurais dû être un homme



Quand mon père a su que ma mère attendait un enfant, pour lui c'était une évidence. Il le sentait en lui, j'étais un garçon et je m'appelait Rodrigue ! C'est ainsi que pendant 9 mois on m'a appelée Rodrigue pour se rendre compte à ma naissance qu'il manquait quelques détails pratiques pour que je porte ce magnifique prénom. Tu souris peut-être, mais saches que toute mon enfance je me suis demandée pourquoi j'étais une fille. Cela me semblait tellement étrange. J'ai très tôt commencé à observer les femmes autour de moi et à leur porter un regard plutôt négatif. Je voyais une apparence très travaillé et un vide intérieur immense. Je les regardais avec tant d'insistance qu'elles en faisaient la remarque à ma mère. Devenir une femme me rebutait littéralement.

Mais un jour j'ai accepté d'être femme et je me suis sentie démunie, vulnérable. J'ai eu l'impression de ne pas correspondre à ces fonctions. Je jouais un jeu sans en connaître les règles pour peu que d'autres les connaissent. J'ai accepté d'être femme quand j'ai compris que ce que j'avais pu observer n'était pas la seule possibilité qu'il en existait bien d'autres et qu'il était de ma responsabilité de créer la mienne. J'ai compris qu'être femme ne signifiait pas certaines choses comme:

  • Parler avec assurance avec les copines et chuchoter en présence de son compagnon;

  • Avoir un visage maquillé à outrance et avoir honte de ses formes;

  • Se revendiquer indépendante et pleurer le soir dans son lit;

  • Séduire un homme pour ensuite lui courir après pour qu'il reste;

  • Etc.

A l'heure du féminisme, je ne pense pas que le réel enjeu soit de devenir l'égal des hommes. Le réel enjeu est de prendre conscience de soi et de se réapproprier son propre pouvoir. Combien de femmes ignorent leur propre valeur et cherche à l'apercevoir dans les yeux d'un homme.Tant de femmes qui avancent dans la vie programmées à ne trouver le bonheur qu'auprès d'un homme malgré tout ce qu'elles auront bâti. Telles des princesses en mal d'un trône, elles soupirent, souffrent, se mentent, se tourmentent ne sachant à qui se vouer pour retenir celui qui semblait correspondre au poste même si leurs attentes n'étaient pas comblées.

Et je ne parle pas là de l'envie d'être accompagnée pour un chemin plus agréable, non juste de cette obsession de trouver quelqu'un pour exister. D'ailleurs beaucoup de femmes n'ont pas les bases de la séduction ou les outils pour une relation épanouissante. Elles basculent donc entre une posture de wonder woman castratrice et celle d'une femme vulnérable dans l'attente d'une dépendance affective qui couvrirait leur faille narcissique. Une femme qui s'ignore devient une proie qui sera consumée dans une relation toxique, puis une mère anxiogène.

Aujourd'hui je sais qu'être femme est tout autre chose que ce nous pouvons souvent observer dans les médias, ou dans notre entourage. Il y a des reconstructions très profondes à effectuer et ce n'est pas simple. Jour après jour j'observe mes clientes, elles se dénigrent subtilement ou se battent contre une infériorité supposée. Elles ignorent leurs propres besoins et fonctionnements et pire encore, elles ignorent leur potentiel.

En faisant ce travail sur elles, elles réalisent tout ce à côté de quoi elles sont passées. La bonne nouvelle est qu'elles s'offrent une belle occasion de bouleverser leur vie, de se reconstruire, voire s'inventer, pour un avenir plein de vie et d'amour. Quand une femme sait qui elle est vraiment, elle n'a plus rien à prouver à qui que ce soit. Elle a juste à être puissante et créer dans sa vie et celles des autres. C'est à ce moment qu'elle a confiance en elle et n'a plus besoin d'être validée, ou rassurée parce que quelqu'un lui dit "Je te vois". C'est aussi à ce moment qu'elle produit une richesse immense dans la vie des personnes qu'elle croise ou avec qui elle chemine. L'aventure commence par soi et se poursuit avec l'autre. Des points cruciaux seront abordés lors de la rencontre réservée aux femmes le samedi 06 juillet 2019. Le moment de comprendre ce qui se joue dans vos vies et dans vos relations.

Et toi si tu es prête à sortir des carcans, des échecs à répétitions et libérer ce feu en toi, tu as juste à me contacter pour un accompagnement personnalisé.

© 2020 par ZN 

contact: zeba.nokthua@gmail.com

N° ADELI: 9C 93 0127 1

  • Instagram Zéba Nokthua
  • Facebook
  • Zéba dans le Noir