• Zéba

A faire avant 30 ans!


Avant ’avais tout le temps peur de ne pas avoir le temps. Comme si une échéance ou une norme non respectée pouvait mettre fin à ma vie dans ce monde.

Quand j’ai voulu passer mon permis de conduire, je savais que mon couple vivait ses derniers mois. Je ne m’imaginais pas me retrouver seule avec mes enfants, sans permis et de ce fait sans voiture. Alors que j’ai eu mon code en une fois quelques temps auparavant, l’examen de conduite ne s’est pas du tout offert à moi. Je me s une pression folle, avoir mon permis avant la séparation, sinon ma vie serait gâchée. Hé bien à chaque examen, oui il y en a eu plusieurs, je faisais des trucs incroyables. Durant les cours de conduite mon moniteur en profitait pour gérer sa journée et on se promenait, en examen j’innovais dans la bêtise. Mon moniteur était dépité et n’y comprenait rien. Je me mettais en échec, tout simplement.

Et pour vous donner la fin de l’histoire, nous nous sommes séparés et je n’avais pas le permis. Par contre je n’en suis pas morte et je l’ai passé comme une reine un an plus tard sans aucune pression.

Cette histoire on s’en créé tout le temps. Croire que si on n’y arrivera pas maintenant ou avant telle date, on sera au bout de notre vie.

J’ai appris à dompter cette crainte, maintenant, j’agis comme si j’avais tout mon temps. En ayant l’assurance que tout se fera au mieux et que quoi qu’il arrive, je saurai quoi faire.

Ça a changé ma vie !

Quelques années après, je vivais dans un quartier qui ressemblait plus à un secteur D qu’à une zone résidentiell, et là il m’arrivait souvent de contempler ma vie.

Mon quartier était moche, mon immeuble était moche, mon appartement... heu voilà quoi, mais j’étais en train de réussir ma vie. J’étais la seule à avoir une aussi grande terrasse, j’avais une voiture très moche que j’avais payé sans crédit et qui me permettait de me déplacer à toute heure. Je n’avais pas d’emploi et je consacrais mon temps à mes études et mes enfants que j’élevais seule. Je faisais des jobs pour satisfaire mes extras. J’étais heureuse, pas de ce que j’avais mais de ce qui j’étais et de ce que je faisais. Assise par terre à écouter les nombreux sons du voisinage, j’affichais un sourire abruti : je construisais activement ma vie et c’était juste l’extase.

Vous voyez la différence?


Beaucoup de personnes sont tellement focalisées sur ce qu’elles n’ont pas comme si c’était la condition sine qua none pour se sentir vivre. Forcément, elles passent à côté de leur vie.

Vous avez le temps d’y parvenir. Même si vous n’avez pas encore créé votre entreprise, si vous n’avez pas encore effectué ce voyage, vous n’êtes pas encore sorti de cette relation toxique, si vous n’avez pas encore fondé votre foyer, vous avez une chose inestimable. Vous avez la vie et c'est l’élément fondamental pour créer le reste. Vous pouvez vous y engager dès aujourd’hui. On s’en fou de votre âge, vous êtes encore là, c’est tout ce qui compte. Et si vous le décidez, vous pouvez le faire. Faites le avec joie, avec harmonie, faites-le en vous épanouissant.


Vous n’avez rien perdu, rien gâché, au pire vous avez réussi à vous maintenir la tête hors de l’eau en attendant le jour où vous auriez la capacité de nager jusqu’à la côte.

Entrez dans une dynamique de succès, relevez la tête et pensez à ce que vous allez faire à partir de maintenant

Vous êtes ici pour vivre des expériences, pas pour cocher des cases. C’est tellement mieux de faire les choses avec plaisir.

D’autant que la pression illusoire du temps vous met en échec. Je ne parle évidemment pas d’échéances

que vous pouvez avoir pour rendre un travail ou autre, bien que...

Ici je parle vraiment de ces principes que vous vous imposez et qui en fait ne servent pas à grand-chose. Avoir son bac à 18 ans, son permis avant 20 ans, son CDI avant 25 ans, sa maison avant 30 ans pour enchaîner avec le partenaire, les enfants et le chien. Il est important d’avoir des objectifs, mais vous devez vous en servir, pas en être victime. Votre vie ne sera pas gâchée parce que vous n’avez pas respecté des idéaux. Des gens à travers le monde font toute sorte de choses à n’importe quel âge !


Faîtes ce que vous voulez comme si vous aviez tout le temps nécessaire. Vous serez surpris, car vous réussirez plus vite que prévu.


Zéba Nokhtua

12 vues0 commentaire

© 2020 par ZN 

contact: zeba.nokthua@gmail.com

N° ADELI: 9C 93 0127 1

sasu Z.N. 889 611 612

  • Instagram Zéba Nokthua
  • Facebook
  • Zéba dans le Noir